Nous connaissons tous des moments où nous sommes tellement bloqués dans nos pensées que nous ne nous sentons plus capables de participer à la vie quotidienne. La prochaine fois que cela vous arrivera, j’aimerais vous inviter à essayer l’exercice ACT Mains et pensées, une technique de la thérapie d’acceptation et d’engagement.

 

Exercice ACT Mains et Pensées

Photo: Annie Spratt, Unsplash

 

 

Exercice ACT Mains et Pensées

 

La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT, prononcée comme le mot “agir”) est une thérapie et une méthode de coaching qui encourage les gens à accepter leurs pensées et leurs sentiments plutôt que de les combattre ou de se sentir coupables. J’utilise fréquemment l’exercice “Mains et Pensées” avec mes clients du conseil en ligne, car il permet de montrer à quel point nos pensées et nos sentiments nous restreignent et nous limitent parfois. Cet exercice, qui ne demande pas plus de 5 minutes de votre temps et de vos mains, est utilisé comme une métaphore de la défusion cognitive – le processus qui consiste à créer une distance entre nous et nos sentiments et pensées, afin de minimiser l’emprise qu’ils ont sur nous. 

 

 

Avec quoi luttez vous en ce moment ?

 

Commencez par imaginer une pensée ou un sentiment avec lequel vous luttez en ce moment ou dans lequel vous restez bloqué. Il peut s’agir d’un élément lié à une situation spécifique du moment, comme un conflit au travail ou dans votre relation, ou d’un élément qui revient sans cesse, comme le sentiment de ne pas être assez bon, de ne pas être aimé, etc.

Placez vos mains l’une à côté de l’autre comme un livre ouvert et imaginez qu’elles représentent ces pensées et ces sentiments. 

Imaginez maintenant que votre vie entière, avec toutes les choses sur lesquelles vous aimeriez vous concentrer, se trouve juste en face de vous dans la pièce, qu’il s’agisse de vos enfants avec lesquels vous voulez passer du temps, de ce livre que vous aimeriez lire ou d’une tâche professionnelle à accomplir.

 

 

Qu’est-ce qui vous échappe ?

 

Maintenant, levez vos mains (c’est-à-dire vos pensées/sentiments) vers votre visage et couvrez-vous les yeux. Voyez quelle partie de votre vie (c’est-à-dire la pièce en face de vous) vous pouvez encore voir. Imaginez que dans cet état, avec vos mains juste devant votre visage, vous deviez faire quelque chose ou interagir avec certaines des personnes de votre vie. C’est assez difficile, n’est-ce pas ? C’est ce qui se passe lorsque vous êtes accroché par vos pensées et vos sentiments.

Les mains sur les yeux, posez-vous quelques questions : Qu’est-ce qui vous échappe en ce moment ? Si quelqu’un que vous aimez était là en ce moment, seriez-vous capable de vous connecter avec lui ? Trouvez-vous facile ou difficile de concentrer votre attention sur les choses que vous aimeriez faire (c’est-à-dire les choses dans la pièce en face de vous) ? S’il y avait quelque chose d’important à faire, pourriez-vous le faire maintenant ?

 

 

Apprenez à “décrocher”

 

Éloignez légèrement vos mains de votre visage. Que remarquez-vous ? Quelle est votre sensation ? Que pouvez-vous voir maintenant ? Que pouvez-vous faire comme ça ? C’est probablement déjà beaucoup plus qu’avant, mais vos mains bloquent toujours une partie de votre vue.

Progressivement, éloignez vos mains de plus en plus de votre visage et prêtez attention à ce que vous pouvez voir et faire de plus si les pensées étaient un peu plus éloignées. 

Enfin, voyons ce qui se passe lorsque nous “décrochons” de nos pensées et de nos sentiments. Placez vos mains sur vos genoux et remarquez combien il est maintenant plus facile d’entrer en contact avec les personnes qui nous entourent, d’accomplir des tâches, etc. 

 

 

Se détacher de ses pensées et de ses sentiments

 

L’exercice “Mains et pensées” ne consiste pas à se débarrasser complètement des pensées. Nous ne mettons pas tous nos efforts à les combattre, à discuter avec elles, à essayer de leur prouver qu’elles ont tort. Vos pensées sont toujours bien là (sur vos genoux), mais vous pouvez vous en distancer de manière à pouvoir à nouveau voir et faire d’autres choses. S’il n’y a rien d’utile que nous puissions faire avec nos pensées et nos sentiments à ce moment précis (et parfois c’est le cas contraire, par exemple lorsqu’ils nous alertent d’un problème dont nous devons nous occuper), nous pouvons simplement les laisser là et ne pas les laisser nous empêcher de faire tout ce que nous apprécions dans la vie, ou ce que nous devons faire dans notre vie.

Jetez un coup d’œil à votre vie quotidienne et voyez combien de fois les pensées sont en fait si présentes devant votre visage que vous ne pouvez plus vraiment voir votre vie et les choses qui vous entourent. La prochaine fois que cela se produit, essayez cet exercice et voyez comment vous vous sentez lorsque vous éloignez un peu plus vos pensées.

 

*****

 

Que pensez-vous de ce petit exercice ACT Mains et Pensées? Faites-le moi savoir dans les commentaires ! Et si vous souhaitez obtenir de l’aide supplémentaire pour gérer vos pensées et vos sentiments, n’hésitez pas à me contacter.

 

Exercice ACT Mains et Pensées

Photo: Anthony Tran, Unsplash

Subscribe here for monthly tips and updates from my virtual practice

Thanks! Don't forget to check your inbox and confirm your subscription! See you soon