Nous disposons tous d’un grand nombre de types de comportement et de pensées qui ne nous aident pas toujours. Un comportement ou une pensée qui nous a été utile à une date ultérieure peut éventuellement nous sembler gênant aujourd’hui. Cependant, il nous est souvent difficile de changer ces comportements qui nous sont tant coutumiers. Le poème ci-dessous du trou dans la rue reflète ce processus de changement que nous tentons d’opérer. Il montre qu’un changement de comportement ne se fait souvent pas d’un jour sur l’autre mais qu’il demande du temps. Nous devons tout d’abord prendre conscience aussi bien de la situation que de nos comportements et pensées dysfonctionnels avant de pouvoir identifier et appliquer des nouvelles manières de faire. La thématique de la culpabilité est également abordée dans le poème. Nous avons souvent tendance à attribuer le blâme de notre situation ou de notre malheur à autrui. Même si d’autres personnes ont potentiellement contribuées à notre situation actuelle, faire des reproches amène rarement au but désiré. Nous ne pouvons pas changer les autres, nous pouvons seulement changer nos propres pensées et nos propres comportements.

 

L’histoire du trou dans la rue

Photo: Edan Cohen, Unsplash

 

Le poème intitulé « Autobiography in Five Chapters » (Autobiographie en cinq actes) provient de la chanteuse, actrice et auteure américaine Portia Nelson (traduction trouvée en ligne, auteur inconnu).

I
Je marche dans la rue.
Sur le trottoir, il y a un grand trou.
Je tombe dans le trou.
Je suis perdu … désespéré.
Ce n’est pas ma faute.
Cela me prend une éternité pour en sortir.

II
Je marche dans la même rue.
Sur le trottoir, il y a un grand trou.
Je prétends que je ne le vois pas.
Je retombe encore dedans.
Je n’arrive pas à croire que je me retrouve de nouveau dans ce trou.
Mais ce n’est pas ma faute.
Et de nouveau, cela me prend longtemps pour en sortir.

III

Je marche dans la même rue.
Sur le trottoir, il y a un grand trou.
Je vois le trou.
Je tombe encore dedans. C’est devenu une habitude.
Mes yeux sont grands ouverts.
Je sais très bien où je suis.
C’est ma faute.
J’en sors rapidement.

VI
Je marche dans la même rue.
Sur le trottoir, il y a un grand trou.
Je le contourne.

V
Je marche dans une autre rue.

 

 

L’histoire du trou dans la rue

Subscribe now for monthly tips and exercises for your mental health & exclusive insights into my virtual practice

Thanks! Don't forget to check your inbox and confirm your subscription! See you soon