D’une manière ou d’une autre, vous avez probablement déjà entendu “pense positif” ! Toutes ces pensées négatives ne feront qu’apporter plus de négativité dans votre vie. Si vous pensez positivement, de bonnes choses vous arriveront. Cela vous semble familier ? Tout cela est l’expression de ce que nous appelons le mythe de la pensée positive : l’idée que nos pensées seules suffisent à changer la réalité qui nous entoure.

 

Le mythe de la pensée positive

 

Le mythe de la pensée positive est très répandu et couramment utilisé. Certains vont même plus loin. Avec des livres comme “Le Secret”, beaucoup pensent que la pensée positive suffit à changer l’univers qui les entoure et à apporter de bonnes choses dans leur vie. L’abondance et l’amour se trouvent naturellement ; il suffit d’y penser et de ne pas avoir de pensées négatives. D’autres voient les choses un peu différemment, mais pensent toujours que la pensée négative signifie attirer de mauvaises choses dans leur vie. C’est pourquoi de nombreuses personnes évitent de faire un testament ou de prévoir de mauvaises situations. Ils ne veulent pas “inviter” ces choses dans leur vie en y pensant.

 

Pensée magique

Au cœur du mythe de la pensée positive se trouve une distorsion cognitive connue sous le nom de pensée magique. La pensée magique suggère que nous pouvons changer le monde qui nous entoure à travers ce que nous pensons. Bien sûr, nos pensées ont le pouvoir de façonner notre comportement, mais en réalité, elles ne peuvent pas influencer le résultat d’un tournoi sportif, de la météo ou les numéros de loterie. Lorsque nous nous concentrons uniquement sur notre réflexion, nous oublions de faire des choses qui nous aident à vivre une vie meilleure et plus satisfaisante. Nous nous empêchons de faire des choses et essayons seulement de changer notre façon de penser pour mieux répondre à nos désirs. Cela entraîne plusieurs problèmes.

 

Les quatre principaux mythes de la pensée positive

Tout d’abord, le fait de croire en une pensée positive peut engendrer beaucoup de culpabilité et de honte, car on est incapable d’abandonner complètement les pensées négatives. Peu importe le nombre de fois où nous nous entraînons à penser positivement, nous ne pourrons jamais penser uniquement de manière positive. Vous ne pouvez pas ne jamais être en colère, triste ou avoir peur. Il est impossible de ne jamais penser à d’éventuelles conséquences négatives. Si nous pensons pouvoir y parvenir, cela reste encore inefficace. Cela nous empêche de nous préparer à de mauvaises situations et de les gérer lorsqu’elles se présentent.

Deuxièmement, le mythe de la pensée positive nous empêche d’agir. Nous n’agissons que pour changer notre façon de penser et ne faisons rien pour obtenir les résultats que nous espérons.

Au lieu de travailler en vue d’une promotion, nous y réfléchissons très sérieusement. Bien sûr, un bon état d’esprit et un certain nombre de pensées positives et pleines d’espoir peuvent nous assurer un nouveau poste, mais il faut également se montrer actif pour l’obtenir. Il ne suffit pas d’y penser et d’espérer que l’univers nous l’envoie.

Troisièmement, le mythe nous rend inutilement méfiants et nous évite des émotions comme la tristesse ou la colère. Ces émotions sont négatives, mais elles remplissent une fonction importante. Elles nous font savoir quand nous nous sentons attaqués ou quand nous sommes confrontés à une perte. Nous ne pouvons pas les éviter complètement, et il ne faut pas non plus essayer. La pensée positive dit que nous ne devrions pas être malheureux, ce qui n’est pas réaliste et nous met sous pression. Nous pourrions nous sentir coupables de nos réactions normales.

Enfin, le mythe de la pensée positive fait peser un énorme fardeau de responsabilités sur nos épaules. Il n’y a pas d’accidents, pas de coïncidences. Toutes les mauvaises choses qui nous arrivent sont de notre faute, car nous ne pensons pas assez positivement et nous attirons la négativité. Que vous appliquiez le mythe sous sa forme la plus extrême (la loi de l’attraction, c’est-à-dire que le positif attire le positif et le négatif attire le négatif) ou sous sa forme plus légère (la pensée positive vous rend plus heureux et les pensées négatives sont à éviter) – vous ressentirez les effets de ce type de pensée.

 

Alors, que penser ?

Tout d’abord, il est important que vous vous permettiez de vivre des expériences à la fois positives et négatives. Donnez-vous la chance d’être triste ou en colère et apprenez de ces situations. Que pouvez-vous en apprendre ? Quel message vous renvoient-elles ? La pensée positive peut certainement être bénéfique. Vous ne devez pas constamment gâcher vos pensées en pensant à vos échecs ou à votre manque de capacité. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille écarter les pensées négatives. Donnez-leur de l’espace et reconnaissez les situations où vous devez envisager le pire. Enfin, donnez-vous la permission de ne pas tout contrôler. Vous ne serez pas en mesure de contrôler complètement vos pensées. Vous ne pouvez pas changer les résultats d’événements qui sont hors de votre contrôle. Il peut être difficile, mais aussi très bénéfique de travailler sur l’abandon de cette idée.

 

Quelle a été votre expérience avec la pensée positive ? J’attends avec impatience vos avis (positifs ou négatifs) et vos commentaires !

 

Le mythe de la pensée positive