À quoi ressemble le travail quotidien d’une psychothérapeute en ligne ? Quand celle-ci en plus parcourt le monde en tant que nomade numérique?

Le quotidien habituel d’une psychothérapeute travaillant en ligne

À bien des égards, la journée de travail d’une psychothérapeute en ligne n’est pas très différente de celle de nombreux autres psychothérapeutes indépendants: je passe une grande partie de ma semaine de travail à parler avec mes clients de leurs problèmes, soucis et peurs. Cependant, et voici la première différence : je le fais en ligne – par appel vidéo, mais aussi par courrier électronique. De plus, contrairement à de nombreux collègues hors ligne, je ne parle pas à 20, 30 ou même plus de clients par semaine. La plupart du temps, je “vois” 12 à 15 clients par semaine, certains pendant 50 minutes, d’autres pendant 90 minutes et d’autres encore ne communiquent avec moi que par courrier électronique.

Contrairement à une psychothérapeute basée en Allemagne, en tant que psychologue et psychothérapeute en ligne, je n’ai pas de liste d’attente de six mois, même si mon cabinet se porte très bien depuis un certain temps. Je dois régulièrement faire en sorte que de nouvelles personnes s’adressent à moi, que ce soit en publiant de nouveaux textes sur mon blog, en envoyant des lettres d’information ou en m’occupant de mes pages dans les réseaux sociaux comme Instagram ou Facebook.

Ma semaine de travail comme psychothérapeute en ligne

Je travaille donc en général 4 à 5 jours par semaine, rencontrant la plupart du temps 12 à 15 clients par appel vidéo et conseillant 2 à 3 autres personnes par courrier électronique. Dans la mesure du possible, j’organise les rencontres avec les clients deux ou trois jours par semaine, afin d’être plus flexible avec les autres et de pouvoir également travailler dans un café ou prendre spontanément une demi-journée de congé.

En ce moment, je travaille le samedi en raison du fuseau horaire dans lequel je me trouve. C’est pourquoi je prends généralement un autre jour de congé dans la semaine en plus du dimanche – que ce soit pour voyager ou pour explorer de nouveaux coins en tant que touriste ou simplement pour m’allonger sur mon lit avec un bon livre ou une nouvelle série de Netflix et ne rien faire. Ma journée de travail commence généralement par mes courriels. Heureusement, je ne reçois pas autant de courriels que dans mon ancienne vie à l’université, mais je passe environ une heure par jour à répondre aux questions des clients et des collègues, mais aussi à répondre aux demandes de la presse et à organiser des rendez-vous de toutes sortes. Ensuite, je vais généralement dans un café et y travaille quelques heures , je prends une longue pause déjeuner et l’après-midi et le soir, je passe des appels vidéo.

Lorsque j’étais en Amérique latine l’année dernière pendant 6 mois, ma journée de travail était bien sûr différente, j’avais la plupart des conversations le matin et je m’asseyais au café l’après-midi. Être une nomade numérique exige évidemment beaucoup de flexibilité et un ajustement régulier de ma semaine de travail. Néanmoins, une certaine routine et la meilleure organisation possible de ma semaine de travail sont tout aussi importantes pour moi.

L’échange avec les collègues

Ensuite, chaque semaine, j’ai plusieurs appels de groupe avec des collègues – que ce soit avec un groupe d’intervision international, un groupe de chefs d’entreprise, des réunions de réseau et de formation continue que je visite en ligne ou mon club de lecture de thérapeutes en ligne. Tous les 14 jours, il y a aussi mon propre groupe mastermind pour les collègues qui veulent eux aussi travailler en ligne. Je réponds souvent aux demandes de la presse par e-mail, mais en moyenne une fois par mois je suis aussi interviewée par téléphone ou Zoom – une psychologue itinérante qui travaille en ligne c’est bien différent des nomades digitaux habituels. Cela signifie que je passe au moins 5 à 6 heures par semaine en appels vidéo en plus des entretiens avec les clients.

Du temps pour le marketing

Le temps que je passe sur les médias sociaux est très variable et dépend entièrement de ce qui se passe dans mes groupes, je me connecte beaucoup à mes collègues en ligne. Mais surtout, cela dépend de ma capacité à m’en tenir à mes propres projets pour passer moins de temps sur ces médias sociaux.

Je n’ai pas vraiment besoin d’être autant en ligne car j’ai une assistante formidable qui crée des articles pour Instagram et Facebook à partir de mes anciens articles de blog et qui partage avec mes lecteurs les liens que je lui envoie. Je peux facilement être hors ligne pendant une semaine environ et personne ne le remarque sur mes pages dans les médias sociaux. Donc si vous avez eu l’impression que je suis tout le temps en ligne et que je poste quelque chose, je vous recommande vivement de ne pas croire tout ce que vous voyez en ligne.

Je viens de le mentionner, j’ai une assistante qui me soutient activement. Même si elle peut faire beaucoup de choses par elle-même, cela signifie aussi que je passe un peu de temps avec elle chaque semaine, pour lui donner des informations en retour et échanger avec elle.

Création de contenu

Une autre partie importante du travail quotidien d’une psychothérapeute en ligne est la création de nouveaux contenus. Parfois ce sont des photos pour Instagram, parfois des vidéos pour ma chaîne Youtube. En outre, je publie un nouvel article de blog allemand tous les 14 jours, les autres semaines un article nouvellement traduit est publié en français et à l’avenir, il y aura davantage d’articles en anglais, il y en avait trop peu l’année dernière.

Cela signifie que je m’assois régulièrement dans les cafés ou, comme aujourd’hui, dans le jardin de mon Airbnb en Toscane et que j’écris. En fait, j’aime beaucoup écrire, mais malheureusement, je suis parfois un peu à court d’idées parce que j’ai trop de choses à faire. Mais quand je prends le temps d’écrire sans être dérangée, j’en suis toujours très heureuse.

Tâches administratives

Un peu de temps pour la documentation et les autres tâches administratives est également nécessaire dans une pratique en ligne. En tant que psychologue, je suis bien sûr soumise à des exigences en matière de documentation et comme n’importe quel travailleur indépendant, je dois régulièrement m’occuper de la “paperasse” pour faire tourner mon entreprise.

Enfin, j’essaie de prendre quelques heures chaque semaine pour développer de nouvelles idées et de nouveaux concepts. Mon entreprise en ligne est en constante évolution. Que ce soit parce que je viens de participer à une nouvelle formation passionnante ou que des collègues ou des clients m’ont donné une nouvelle idée.

J’aime commencer et développer de nouveaux projets et en même temps je dois ralentir assez souvent, parce que je n’ai plus vraiment envie de travailler autant qu’avant, quand la semaine de 60 heures était la règle plutôt que l’exception… Heureusement, je suis surtout dans des endroits vraiment passionnants, où la cuisine du pays, la plage ou le prochain musée m’attirent déjà loin de mon ordinateur portable.

Voici donc à quoi cela ressemble, la routine quotidienne d’une psychothérapeute travaillant en ligne… Est-ce que c’est ce à quoi vous vous attendiez ou quelque chose vous a surpris? À quoi ressemble votre journée de travail?

Le quotidien habituel d’une psychothérapeute travaillant en ligne