Vous êtes-vous déjà reconnu·e dans un mème (vous connaissez, non? Ces petites images drôles ou satiriques sur les réseaux sociaux) ou peut-être même avez-vous appris quelque chose sur vous-même grâce à un mème ? Peut-être avez-vous même montré à une personne proche de vous ou à votre thérapeute un mème qui vous a impressionné ? Si c’est le cas, vous n’êtes pas seul·e.

 

Les mèmes dans la thérapie et les consultations psychologiques

Photo: SHVETS production, Pexels

 

Au fil des années, les mèmes se sont imposés comme une partie intégrante de la culture du net. Ces images ou vidéos humoristiques, qui contiennent généralement un texte court et drôle, sont souvent satiriques et critiquent la société. Dès que vous vous connectez à l’un de vos comptes sur les médias sociaux, vous tomberez probablement rapidement sur un mème.

Les mèmes ne sont pas seulement divertissants, ils peuvent aussi éduquer et servir d’outil de communication. Il n’est pas rare qu’un mème déclenche chez une personne un processus de réflexion qui peut aboutir à une nouvelle connaissance de soi. J’utilise moi-même des mèmes dans ma pratique depuis de nombreuses années, qu’il s’agisse de mèmes pertinents que j’ai moi-même rencontrés ou de ceux que mes client·e·s ont remarqués. Dans de nombreux cas, ils ont contribué à stimuler une conversation et ont conduit à une séance fructueuse et productive.

 

 

Raisons de l’utilisation des mèmes en thérapie et en consultations

 

Pour faciliter la communication 

En thérapie et en consultation psychologique, les mèmes peuvent être utilisés de manière créative pour permettre aux personnes de se sentir comprises et vues. Ils peuvent contribuer à combler un manque de communication entre client·e·s et thérapeutes. 

L’utilisation de mèmes en thérapie et en consultation peut s’avérer très utile, en particulier pour les adolescent·e·s et les jeunes adultes. Au lieu de dire « Je ne sais pas ce que je ressens » , la personne pourrait par exemple dire « Je ne sais pas exactement ce que je ressens, mais je je me retrouve beaucoup dans ce mème » . De cette manière, les sentiments ne doivent pas être exprimés directement par des mots – ce qui peut être un défi pour certains – mais peuvent être exprimés à l’aide d’un mème qui parle pour soi.

 

À des fins pédagogiques 

La psychoéducation est une autre raison pour utiliser les mèmes en thérapie. De nombreuses personnes se sentent seules avec leurs soucis et leurs problèmes. Les mèmes peuvent aider à reconnaître que d’autres sont confrontés aux mêmes problèmes et ils peuvent éduquer sur la maladie mentale qui peut être sous-jacente. Pour beaucoup, c’est un grand soulagement d’avoir enfin un nom pour les symptômes dont ils/elles ont souffert toute leur vie. Par exemple, un mème sur le trouble du deficit de l’attention (TDA(H)) pourrait aider une personne qui se sent souvent agitée et perd rapidement sa concentration à comprendre qu’elle souffre peut-être d’une forme de TDAH. L’illustratrice Dani Donovan, par exemple, a créé une bande dessinée qui montre comment les personnes atteintes de TDAH peuvent se sentir tellement submergées par une longue liste de choses à faire qu’elles parviennent à peine à faire quelque chose. 

 

 

De telles connaissances peuvent aider les personnes concernées à mieux s’accepter et à acquérir des compétences et des méthodes qui leur faciliteront la vie. Un excellent épisode de podcast sur ce thème est l’épisode (anglais) sur les « nomades neurodivergents » de Nomad + Spice.

Les mèmes peuvent aller de photos à des bandes dessinées, des illustrations et de courtes vidéos, comme des reels et des tiktoks. Un mème dont m’ont parlé de nombreux client·e·s dans ma pratique de consultation en ligne est la bande dessinée « Fallait demander »  d’Emma Clit. Elle décrit la charge mentale d’une mère qui doit s’occuper du ménage tout en conciliant son travail, la garde des enfants et tout ce qui fait partie de la vie. Grâce aux bandes dessinées d’Emma, de nombreuses personnes ont pris connaissance du concept de charge mentale et ont appris combien de femmes sont concernées. Si vous souhaitez en savoir plus sur le phénomène de la charge mentale, vous pouvez lire cet article de blog que j’ai récemment publié sur le sujet.

 

 

Comment utiliser les mèmes en consultations ?

 

Il y a deux façons d’utiliser les mèmes en thérapie et en consultation psychologique.

 

1. Le/la thérapeute apporte des mèmes à la séance

Le/la thérapeute met à disposition une collection de mèmes parmi lesquels la personne peut choisir ceux qui lui conviennent le mieux. Lors d’un premier travail avec un·e client·e·, ils peuvent également servir d’amorce de conversation et faciliter l’entrée en matière. Quelques bonnes ressources pour trouver des mèmes sont 9GAG.com, Twitter et Instagram. Je recommande de sauvegarder les mèmes qui vous plaisent sur un service basé sur le cloud, afin de pouvoir y accéder depuis plusieurs appareils.

 

2. Le/la client·e apporte des mèmes à la séance

Cela ne devrait se faire que si la personne a déjà une expérience avec les mèmes. Dans le cas contraire, ils pourraient être dirigés vers des sites web problématiques qui pourraient nuire à leur santé mentale. En demandant à vos client·e·s d’apporter leurs propres mèmes, vous pouvez les inciter à réfléchir sur eux(elles)-mêmes, par exemple en leur demandant de parcourir un site de mèmes et d’enregistrer les trois mèmes qui expriment le mieux leur état psychique actuel.

Une troisième possibilité d’utiliser les mèmes dans la thérapie et la consultation psychologique consiste à créer un mème ensemble. Cela favorise également l’autoréflexion de manière créative et humoristique. Vous pouvez créer votre propre mème à l’aide d’un générateur de mèmes.

 

 

*****

 

Si vous avez déjà une expérience thérapeutique, avez-vous déjà apporté votre propre mème à une séance ? Ou le feriez-vous à l’avenir, maintenant que vous savez comment les mèmes peuvent être utilisés en thérapie ? 

Et si vous êtes thérapeute, avez-vous déjà travaillé avec des mèmes dans votre pratique ?

Je serais ravie d’entendre vos expériences avec les mèmes dans la thérapie et consulation psychologique !

 

 

Les mèmes en thérapie et en consultations

Photo: Ketut Subiyanto, Pexels

 

Subscribe now for monthly tips and exercises for your mental health & exclusive insights into my virtual practice

Thanks! Don't forget to check your inbox and confirm your subscription! See you soon