Burger ou salade ? Aller courir ou voir un(e) ami(e) ? Divorcer ou continuer à tenter de sauver son mariage ?

 

Points de choix

 

Chaque jour, nous sommes confronté(e)s à des choix, petits et grands, qui peuvent influencer notre perception de nous-mêmes et de notre vie. Dans la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT), une méthode de conseil que j’utilise beaucoup dans mon travail, ces situations sont appelées points de choix (choice point, parfois aussi traduit comme « carrefour des choix » ou « croisée des chemins » ). Aujourd’hui, j’aimerais vous expliquer un peu en quoi ils consistent et comment le fait de les utiliser efficacement peut vous aider à vivre la vie que vous voulez.

 

Un moment où nous faisons un choix

 

Un point de choix est un moment où nous devons choisir entre être cohérent(e) ou non avec nos valeurs. Dans la thérapie d’acceptation et d’engagement, on parle de se rapprocher ou de s’éloigner de la personne que l’on veut être. Il peut s’agir d’un moment où nous sommes confronté(e)s à l’éternelle énigme « manger une part de gâteau ou pas » ou du choix entre garder un emploi que nous détestons ou en chercher un autre plus satisfaisant. Les choix que nous faisons dans ces situations peuvent faire une grande différence dans le fait que nous vivions plus de moments comme « Oui, je suis une superstar qui vit sa meilleure vie ! » ou « Pouah ! Je suis nul(le) ! Qu’est-ce que je fais de ma vie ? ». Il n’est pas toujours facile d’identifier ces moments (de choix), mais avec de la pratique et du soutien, ça peut devenir plus simple.

 

Utiliser les points de choix

 

Prenons un exemple et voyons comment appliquer les points de choix dans la vie quotidienne. Disons que vous voulez vivre une vie où vous prenez soin de vous, c’est la valeur vers laquelle vous voulez tendre. Un soir, vous regardez une série sur Netflix et vous vous rendez compte qu’il est assez tard, que vous devez travailler le matin, mais que vous voulez regarder le dernier épisode. Si vous restez éveillé(e) et continuez à regarder la série, vous ne dormirez pas assez et vous serez fatigué(e) au travail le lendemain, mais vous êtes impatient(e) et vous seriez très heureux(se) de regarder ce dernier épisode. Il s’agit d’un point de choix, et à ce stade, il y a trois choses à prendre en compte : la situation, votre expérience et vos valeurs, compétences et forces.

Tout d’abord, la situation. Commencez par définir la situation, en vous posant des questions comme « Que se passe-t-il ? » ou « A quel défi suis-je confronté(e) ? ». Le fait de pouvoir décrire ou cadrer la situation vous aidera à être clair(e) à propos du choix auquel vous êtes confronté(e). L’exemple ci-dessus pourrait être défini ainsi : « Est-ce que je dois continuer à regarder ma série sur Netflix ou pas ? ».

Après avoir défini la situation, il est important de prendre en compte votre expérience intérieure de la situation. Quelles sont vos pensées, vos sentiments, vos sensations et vos convictions ? Que se passe-t-il dans votre esprit et dans votre corps ? Dans l’exemple de Netflix, vous pouvez être à la fois enthousiaste et curieux(se) par rapport à la série, mais aussi frustré(e) de devoir aller vous coucher et peu désireux(se) de vous lever ou de faire les choses nécessaires pour terminer votre soirée (vous brosser les dents, éteindre la télévision, etc.). L’identification de ces expériences nous aide à repérer les facteurs qui peuvent influencer nos décisions ou nos sentiments face à une situation.

La troisième et dernière chose à prendre en compte est vos valeurs, vos compétences et vos forces. Il s’agit d’être clair(e) quant aux valeurs qui s’appliquent à la situation et aux compétences ou forces dont vous disposez pour vous aider à agir d’une manière qui vous amène à agir en cohérence avec ces valeurs et avec la personne que vous voulez être. Dans l’exemple ci-dessus, ça pourrait signifier que le fait de rester debout et d’être privé(e) de sommeil le lendemain serait incompatible avec vos valeurs et votre désir de prendre soin de vous. Vous pourriez noter que l’impatience que vous ressentez pourrait rendre agréable le fait de regarder l’épisode demain et que vous apprécierez le fait de vous sentir reposé(e) demain.

 

Qui voulez-vous être ?

 

Après avoir considéré ces trois éléments, vous devez alors décider, à ce moment-là, vers quel type de personne vous voulez évoluer et être, et quelle action mener. Ensuite… passez à l’action ! Chaque situation est différente, et il n’est pas nécessaire de viser la perfection. L’important est de prendre la bonne décision pour vous à ce moment-là.

Il s’agit d’un exemple relativement simplifié d’un point de choix, mais le processus peut également être appliqué à des situations plus complexes et plus graves. Vous pouvez suivre le processus mentalement ou en écrivant des choses à l’aide de l’outil du point de choix, seul ou dans le cadre d’un processus thérapeutique, avec le soutien de votre thérapeute. L’une des choses que j’aime à propos de cet outil et de cette idée, c’est qu’il met l’accent sur le pouvoir que nous avons tous et toutes, chaque jour, de faire des choix significatifs et d’influencer nos vies. Si vous voulez en savoir plus sur les points de choix, rendez-vous ici.

 

Voici une vidéo que je montre souvent à mes client(e)s pour leur expliquer l’idée de point de choix : 

 

 

Alors, est-ce que vous pensez qu’il s’agit de quelque chose que vous pourriez utiliser ? A quels moments de votre vie avez-vous appliqué cette méthode, ou bien à quels moments aurait-elle pu vous être utile ?

 

Subscribe now for monthly tips and exercises for your mental health & exclusive insights into my virtual practice

Thanks! Don't forget to check your inbox and confirm your subscription! See you soon